Croix en Creuse
Les témoins de notre histoire

frnlendeitptes

chamberaud 14

Peut-être fondée en 1193, une maison du temple se dressait sur le promontoire naturel du bourg actuel. La plus ancienne date avérée relative à l'existence de la maison du Temple de Chamberaud remonte aux environs de 1258. Par ailleurs, un accord de 1282 entre l'évêque de Limoges et le maître de la province templière du Limousin donne la chapelle de Chamberaud comme étant démembrée de la paroisse de Fransèches. La commanderie est citée plusieurs fois dans les interrogatoires au cours du procès de l'ordre du Temple. Les annexes de Chamberaud à l'époque des Templiers étaient Fransèches, La Pouge, Lépinas et Montbut (commune de La Brionne.
En 1312, l'ordre du Temple est dissous : comme tous les biens des Templiers, la commanderie de Chamberaud est dévolue à l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Durant la période hospitalière qui s'ensuit, cette commanderie fait partie du grand prieuré d'Auvergne, elle a sept et deux membres qui sont Sous-Parsat et La Pouge. Il semblerait que la commanderie connaisse un fort déclin au cours du xve et du XVIe siècle. Deux terriers indiquent que les bâtiments commencent à tomber en ruines entre 1556 et 1617. Les pierres de ceux-ci sont largement réutilisées dans la construction du Bourg, comme en témoignent quelques sculptures et blasons intégrés aux bâtiments.
La commanderie tombe lentement en ruines. Seule subsiste la chapelle et une tour carrée au bout de celle-ci, transformée en clocher en 1877. Malgré tout, elle se dégrade. Elle est définitivement restaurée vers 1990.


Source : wikipedia.org, Claude Royère

Remerciements :
Gérard Masgoutier maire de Chamberaud
Bernard Jamot
Gillian Vanet
Christine et Gilles Tanty
Robert Nebout
Caroline et Jean Luc Bourgeois