Croix en Creuse
Les témoins de notre histoire

frnlendeitptes

com chatelus

Châtelus, vient de castellucium, diminutif de castellum. Aujourd’hui, il ne reste rien de la forteresse du Moyen-Âge, qui commandait, dans une position militaire excellente, la vallée du Thaurion ; mais on voit bien son emplacement, au-delà de l’église, avec quelques traces de murailles et une cave voutée. D’après les historiens, le château était en ruine en 1772. On trouve sur les cartes anciennes des traces des toponymes suivants : Chastelus-Marcheis (1483), Chasteluz-le-Marcheys (1573) et Le Châtelus-Marcheix (1801).
La mairie de Châtelus Le Marcheix possède une Marianne maçonnique  sculptée par Théodore Hébert et installée en 1896 par le maire de l’époque, Eugène Devillechabrolle. Sur le buste de cette statue de plâtre figure le triangle maçonnique d’où partent des faisceaux tricolores et autour duquel est inscrite la devise républicaine Liberté, Égalité, Fraternité. Cette Marianne a était exposée à l’extérieur de la commune, notamment à Guéret en 1989 pour le bicentenaire de la Révolution Française

Une bannière de la Libre Pensée porte l’inscription Commune de Châtelus Le Marcheix Comité de Libre Pensée.

Source : Archives Départementale Creuse, Maurice Dayras, site de la mairie de châtelus le marcheix, wikipedia.org, Bernard Marillier, la symbolique templière, Nicole Duchez, Claude Royère

Remerciements :
Alain Peyle 
Lucienne Deluchat
Sylvain De Royer
Marianne Pfeiffer-Besombes