Croix en Creuse
Les témoins de notre histoire

frnlendeitptes

panorama bellesauve 1

 Janaillat était cité au XIVe siècle sous le nom de Capellanus de Janalhac.
Jean de l’Hermite, écuyer, seigneur de Souliers et du bois de l’Hermite, eut par lettre du comte de la Marche, la permission de bâtir le château de Souliers en forme de forteresse, avec tourelles, chafaux et fossés.
C’est là que sont nés François de l’Hermite du Souliers plus connu sous le nom de Tristan l’Hermite et son frère le généalogiste Jean Baptiste l’Hermite.
Tristan l’Hermite écrivain a laissé une œuvre importante en tant que poète, dramaturge et romancier. Son frère Jean-Baptiste L'Hermite, sieur de Vauselle, a épousé une actrice de la troupe de l'Illustre Théâtre, et a également composé une œuvre dramatique et des ouvrages de généalogie.
Les deux villages cités ci-dessus sont aujourd’hui : Soulier (Solier) et La Vauzelle (vauselle).
Janaillat a accueilli de nombreux expulsés entre 1940 et 1945.
En juin 1944, la commune subit la répression du 4e régiment SS, appartenant à la division Das Reich, en route vers la Normandie : 31 jeunes maquisards y sont exécutés au lieu-dit Poteau de Combeauvert. Le Massacre de Combeauvert a fait l'objet d'un monument érigé en leur mémoire.

Source : André Lecler dictionnaire de la Creuse, Wikipédia.com, Claude Royère

 

Remerciements :
Raymond Dubreuil maire de Janaillat
Geneviève Parelon
Albert Caty
Simone Bagros
Nicole Radigon
Nicole Batoux
Daniel Marcellaud