Croix en Creuse
Les témoins de notre histoire

frnlendeitptes

image de la nouaille 2

Un acte du cartulaire de la cathédrale de Limoges de 1105 a cité l'église de La Nouaille «acclesia de Noala». Un autre acte de 1125 du cartulaire de la cathédrale indique que l'église de La Nouaille, avec villa et dîmes acclesiam de Noala et villam et decimas ejusdem acclesie avait été donnée par une dame Chambon.
L’église est datée de la fin du XIIe siècle, composée d'une nef de trois travées, d'un transept et d'un chœur à chevet plat. Dans la nef, la voûte en berceau brisé avec doubleaux qui retombent sur des arcatures en arc brisé supportées par des chapiteaux à crossettes et culots cannelés. Quatre demi-colonnes à chapiteaux à feuillage et têtes décorent le transept et reçoivent les arcs de la voûte en ogive ainsi que celle du chœur. La mouluration est du XIVe siècle. La fenêtre du chevet est ornée d'un remplage trilobé. La chapelle créée entre deux contreforts au Nord, voûtée en berceau brisé, date du XIVe siècle. Porte du XIVe siècle avec tympan sculpté de feuilles de chêne. La porte de la façade Est date du XVIIIe siècle. Le clocher isolé date de la fin du XIIe siècle. Les quatre contreforts placés au milieu des faces ne paraissent pas avoir été ajoutés après coup. La flèche ancienne présente un type régional.
Eglise : classement par arrêté du 9 mars 1923

Source : André Lecler dictionnaire de la Creuse, wikipedia.org, sham53.fr, Nicole Duchez, Claude Royère

Remerciements :
Nadine Ravet 
Bernard Bonnefond
Raymond Parelon
Micheline et Bernard Jeanblanc
Martine Marin
Lydie Dubost et Paul Jolivet
Martine Rateron
Henri Bertrand
Gisèle et Pierre Chéret
Eric Fauchereau
Gilles Le Hello