Croix en Creuse
Les témoins de notre histoire

frnlendeitptes

 com vassiviere

On trouve son nom écrit : Romaria monasteria en 631, Capellanus de Roheria au XIVe siècle, Roheria en 1399, Rohiera prope Peyracum en 1458, Parrochia de Royeia en 1488, Burgus de Royeria en 1518, Rouyere en 1554, Royère près Peyrat, Royère près Bourganeuf, Royère La Montagne. Une communauté de prêtres, dont on trouve des traces depuis 1423, fut définitivement constituée par bulle du pape Innocent VIII en 1491. Ils étaient 10 en 1580 et 21 en 1628, au moment de la Révolution, on n'en comptait que trois ou quatre.
On remarque au lieu-dit les Chapelles, près du bois des Sagnes, un camp retranché de forme rectangulaire dominant le fossé qui l'entoure d'une hauteur de trois mètres environ. A quinze mètres de ce fossé, on trouve une seconde enceinte et enfin une troisième  quatre vingt mètres plus loin. Ce lieu porte le nom de camp de César.
A noter : au XIIIe siècle, la population a été décimée par la peste noire.

Source : louis Lacrocq, Sciences archéologiques de la Creuse 1926, Henri Hugon 1926, Drac, Alain Chambaretau, Nicole Duchez, Claude Royère

Remerciements :
Raymond Rabeteau 
Franck Arnoud 
Jean-Louis Vialatoux
Odette Neyret
André Laroudie
Jean-Louis Bignaud
Gérard Morel
Jean Cadrot
Christian Cotte
Pierre Nourisseau
Marie-Claude Reviron
Lucienne Andrée
Jeanine Pauty
Denis Boutillon
Alain Siegerth
Marcel Boucaud