Croix en Creuse
Les témoins de notre histoire

frnlendeitptes

com st priest palus

C’est la topographie qui a déterminé le nom du hameau original. Celui-ci était bâti en des lieux marécageux et on l’a baptisé à partir du nom latin qui signifiait "marais" : palus/paludis.
La paroisse a été désignée par différents noms : Ecclesia sancti, Prejecti de Jartaudes en 1154, Saint Priest Jartoudeix de Palutz en 1434 et même Bourg de Sainct Priech Appalus en 1561. Enfin, elle a pris le nom de Saint Priest Palus en 1783. Sous la Révolution, la commune a été dénommée "Montjumeau".
Saint-Priest-Palus était une cure de l’ancien archiprêtré de Bénévent qui, au XVIIIe siècle avait 240 communiants. Saint Priest d’Auvergne était son patron. A la Révolution, la paroisse fut supprimée. En 1790, l’église était encore en assez bon état mais en 1828, elle tombait en ruines. Depuis 1793, il n’y a plus ni église, ni cimetière.
Il existait un château au lieu-dit Soudannes, près du ruisseau de la Vige. Sur ce site, il ne reste que quelques pierres et une tour. A proximité, il y avait un moulin à eau, également en ruine. Il déviait l’eau de la Vige pour moudre le grain nécessaire à la nourriture du bétail de la ferme.

Source : cc-bourganeuf-royeredevassiviere.fr, Michèle léger, Claude Royère

Remerciements :
Patrick Trousset maire de Saint Priest Palus
Raymonde Bardoulaud
Michel Picouret