Croix en Creuse
Les témoins de notre histoire

frnlendeitptes

 vidaillat 3 2

L'église de Vidaillat était sous le patronage de Saint Pierre. Le monastère du Moutier-d’Ahun était propriétaire de l'église de Vidaillat. Une bulle de 1181 du pape Lucius III confirma les religieux du Moutier-d'Ahun dans la propriété de l'église de Saint-Pierre de Vidaillat.
La paroisse de Vidaillat appartenait à la Marche, à l'exception des villages de Fournoue, le Chier, Lanjovy, le Mas, la Forêt-Belleville et la Virole, qui étaient en Poitou.
La paroisse de Vidaillat était divisée en deux collectes : Vidaillac (élection de Guéret) et Fournoue (encore appelée Vidaillat-Enclave).
En 1689, cette dernière comptait dix-neuf villages ou hameaux, outre le Bourg.
Le village des Bordes a appartenu aux Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem de la commanderie de Maisonnisses au sein du grand prieuré d'Auvergne. Ces derniers percevaient également quelques rentes et la dîme (sur la laine) au village de Cosnat.
Anciennement, on y comptait un hameau de plus, le Chier, mais il était déjà vacant en 1720.
Au XVIIIe siècle, un moulin à eau fonctionnait sur le Ruisseau de Vidaillat.

Source : wikipedia.org, Michèle Léger, Claude Royère

Remerciements :
Martine Laporte maire de Vidaillat
Guy Lefort
Nicolas Lebas
Serge Balaire