Croix en Creuse
Les témoins de notre histoire

frnlendeitptes

mourioux 2 2Photo : Andrée et Jean-Pierre Clavaud

Le nom de cette commune était écrit : Ecclesia de Moriogilo, Sancti Remigii de Moriogilo vers 1080, Ecclesia de Moriogilo en 1125, Parrichia de Morol en 1378, de Morolio en 1379, Capellanus de Morueux au XIVe siècle. Mourioux était un prieuré cure dans l’ancien archiprêtré de Bénévent, sa fête patronale était celle de Saint Rémi de Reims. Henri Tandeau fut curé de Mourioux en 1774, pendant la révolution, il fut obligé de prendre le chemin de l’exil, il est rentré dans sa paroisse en 1802.
En 1230, Gauthier de Mourioux prit la croix et partit pour la Terre-Sainte.
Avant la Révolution, Mourioux faisait partie du Poitou, de la généralité de Limoges, de la Sénéchaussée de Montmorillon. C'était une cure régulière placée sous le vocable de l’archevêque, pour laquelle l'abbé de Bénévent nommait les titulaires. À l'époque gallo-romaine, de grandes excavations sont pratiquées sur la commune pour l'exploitation de filons d'or.
En 1835, les villages de Saint-Chartrier et Cluptat passèrent de Mourioux à Ceyroux.
Vieilleville était à l'origine un village de la commune de Mourioux. Lorsque le chemin de fer s'est développé, au XVIIIe siècle , et qu'une gare a été construite à Vieilleville, cette partie de la commune est devenue beaucoup plus importante que le bourg historique. Vieilleville est ainsi devenu le bourg principal.
Par décret du 5 Août 1992, le nom du "vieux bourg", Mourioux, a donc été complété par celui de Vieilleville.

Source : André Lecler dictionnaire de la Creuse, wikipedia.org, Claude Royère

Remerciements :
Thierry Mondon 
Bernadette et Claude Hesse
Andrée et Jean-Pierre Clavaud
Patou Jauberty